PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MATHEMATIQUES ET SOCLE COMMUN > SOCLE COMMUN de connaissances et de compétences : ATTESTATION PALIER 3 pour (...)

SOCLE COMMUN de connaissances et de compétences : ATTESTATION PALIER 3 pour 2011

Le livret devient attestation. Modèle juin 2009

dimanche 9 janvier 2011, par Alfred Bartolucci


Voilà un document diffusé par le ministère (lien site MEN)... avec un très court commentaire « Le diplôme national du brevet (DNB) intègre progressivement l’acquisition des compétences du socle commun.

PDF - 84.4 ko
ATTESTATION PILLIER 3 Version 2009
PDF - 57.2 ko
Nouvelle version 2010

L’attestation de maîtrise des connaissances et compétences au palier 3 est exigible à partir de la session 2011. » On imagine que son mode d’emploi s’inspirera des consignes qui ont accompagné les mises à l’essai de 2008 et de 2009. Pourquoi pas ... mais des écléirages seraient les bien venus. De plus on imagine mal que le socle commun se réduirait à renseigner de tels documents ... tout ce qui présède est déterminant. Mais qu’est ce « TOUT ». Entre usines à gaz et simplification cyniques quelles orientations de travail sont suggérées ... d’ici 2011 ... c’est demain ! Le palier 3 est le palier officiel du socle fin de collège, en cela il se distingue des attendus des programmes : c’est un peu moins exigent ... à la louche mais c’est surtout défini en terme de compétences (Piliers). C’est beau sur papier ! On semble penser ou on voudrait nous faire croire que promouvoir une évaluation par paliers sur les sept compétences du socle consiste à introduire une deuxième norme : Attestation palier 3 … On est loin de l’esprit de la Loi de 2005. La diffusion du logiciel GISCO, adaptation de GiBii pour la validation des items du Socle Commun de de Compétences et de Connaissances est un signe inquiétant sur le mode de mise en place envisagé pour le socle par le ministère :

  • permettre la validation informatisée des items du Socle Commun de Compétences et de Connaissances depuis le Cycle 2 jusqu’à la classe de 3ième ;
  • conserver les résultats des élèves d’une circonscription, avec la possibilité de transmettre ces résultats à la classe ou à l’établissement suivants ;
  • donner un bilan en temps réel de la progression de la validation des items pour chaque élève aux enseignants, à l’élève et à sa famille.

C’est si simple, il suffisait d’y penser ! Certains évoquerons « le pilotage du système par les examens », ici par les attestations : en changeant les modes de validation terminaux on conduirait les acteurs à changer leur pratiques. Mais dans le cas d’espèce je doute des effets. Une évaluation par paliers de compétences appelle des changements en profondeur des conceptions. Je ne pense pas que l’introduction de l’attestation paliers 3 puisse conduire mécaniquement à ces changements quand on sait la matrice de l’enseignement secondaire. Faute d’y voir clair, on choisira de ne rien voir pas par gaité de cœur, mais par nécessité ; on remplira les grilles, on en a rempli d’autres, l’informatisation supposée alléger la tâche complètera la supercherie. La norme fonctionnera, la forme sera sauvée. En terme de communication sociale, les engagements sembleront tenus et beaucoup auront intérêt à ne pas voir plus loin. De cette façon, on peut craindre n’avoir que peu d’effets sur l’état de savoirs et de compétences des jeunes qui se trouvent à la dérive en fin de scolarité obligatoire mais le temps passe et l’oubli est salvateur. Dans quelques années on mobilisera des énergies pour poser à nouveau les problèmes, engager la réflexion, évoquer le contexte qui aura nécessairement changé et on se convaincra que ce sera la bonne ... Est-ce cela le secret de l’immobilisme dans l’éducation nationale ? Dans ce contexte, l’évaluation par contrat d’objectifs qui se déploie est un facteur aggravant car elle fait la part belle aux indicateurs quantitatifs à courte vue au détriment du qualitatif plus exigent et moins rationalisable sur le plan « comptable ».
Les cadres du ministère qui pensent la mise en oœvre du socle commun ou qui rencontrent ceux qui la pensent en débattent-ils entre eux ? On a beau écouter on entend rien. Les divers documents ministériels « parlent beaucoup sur » mais « ne disent rien ». La complexité de l’entreprise appellerait de la bienveillance mais il y a des seuils à l’indulgence. Dans un contexte de telle confusion, entre craintes, indifférences, cynismes et désillusions j’ai le sentiment que nous ne sommes pas sorti de l’auberge … Le risque serait que l’auberge se disqualifie un peu plus et que bon nombre de ses usagers se détournent d’elle pour des guinguettes ... principe d’économie ! ( ?)

Grilles de référence palier 3

PDF - 127.1 ko
Grille de référence SOCLE fin collège - Version 2009

Évaluation en fin de scolarité obligatoire.

Une remarque ?