PRATIQUE MATH

Accueil du site > HUMEURS, FAITS A PENSER , LECTURES , ... > Un salut à Denis Guedj !

Un salut à Denis Guedj !

« Il faut aux vérités de la science de belles histoires pour que les hommes s’y attachent. Le mythe, ici, n’est pas là pour entrer en concurrence avec le vrai, mais pour le rattacher à ce à quoi les hommes tiennent et qui les font rêver » [Denis Guedj]

mardi 27 avril 2010, par Alfred Bartolucci


A la fois mathématicien, professeur d’histoire et d’épistémologie à l’université Paris VIII, écrivain, …. Denis Guedj est décédé ce 24 avril 2010 à l’âge de 69 ans.

Dans son roman le Théorème du perroquet, sous forme d’intrigue policière il fait vivre au lecteur un parcours passionnant dans l’histoire des mathématiques.

Quelques citations de Denis Guedj, tirées de son roman Le théorème du perroquet

  • On se débrouille toujours pour qu’il arrive ce qu’on redoute le plus.
  • Où cherche-t-on ce que l’on cherche ?
  • L’égalité des chances, c’est pour ceux qui ont de la chance.
  • Les parallèles, c’est comme les rails d’un train, elles tournent en même temps !
  • Le zéro, ce “rien qui peut tout.
  • La persuasion n’annule pas définitivement le doute.
  • D’impossibles à imaginaires, d’imaginaires à complexes. Combien d’idées, de systèmes politiques, de théories, de procédés ont suivi ce chemin pour devenir “réalité” !
  • Le merveilleux dans les nombres, se trouvent dans les nombres eux-mêmes !
  • Toutes les directions ne se valent pas ; ceux qui cherchent leur chemin le savent bien.
  • Il arrive parfois que ce soit en tirant les conséquences des évidences les plus évidentes que l’on découvre les vérités les moins évidentes.

Dans son roman « Génis Ou Le Bambou Parapluie » Denis Guedj donne à penser :

Un nouveau-né est vieux, déjà, de mille acceptations. Son premier cri signe le terrible aveu d’un passé noir de soumission. Un passé de collaboration. Génis pourra bien par la suite contester tous les pouvoirs, s’insurger contre toutes les autorités, s’insoumettre, se rebeller, se mutiner, saper les fondations de toutes les oppressions, miner les Bourses, ruiner les Banques, sinistrer les Assurances, forcer les blindages, disloquer les armures, couper les mailles des filets et les ailes des puissants... ce ne sera qu’une goutte dans l’océan de sa liberté défunte.

Ouvrages de Denis Guedj

  • La Méridienne, Robert Laffont, 1987.
  • La Révolution des savants, Gallimard, 1988
  • L’Empire des nombres, Gallimard, 1996.
  • La Gratuité ne vaut plus rien et autres chroniques mathématiques, Le Seuil, 1997
  • Le Théorème du Perroquet, Le Seuil, 1998.
  • Génis ou le Bambou parapluie, Le Seuil, 1999
  • Le Mètre du monde, Le Seuil, 2000
  • La Bela - Autobiographie d’une caravelle, Le Seuil, 2001
  • One Zero Show - Du point à la ligne, Le Seuil, 2001
  • Les Cheveux de Bérénice, Le Seuil, 2003
  • Zéro ou les cinq vies d’Aémer, Robert Laffont, 2005.
  • Villa des hommes, Robert Laffont, 2007
  • Les mathématiques expliquées à mes filles, Le Seuil, 2008