PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MODALITES DE FONCTIONNEMENT : Trois référents de l’action de l’enseignant de (...) > Prendre en compte l’hétérogénéité comme un fait et non comme une anomalie à (...) > Note de vie scolaire : Quel sens et quels enjeux !

Note de vie scolaire : Quel sens et quels enjeux !

dimanche 9 janvier 2011, par Alfred Bartolucci


Les textes officiels

« La note de vie scolaire traduit l’évaluation de comportements concernant le vivre ensemble (être tolérant, s’engager, respecter des règles) … si on ne note pas, on dévalorise » Claude Thélot
« Cette note mesure l’assiduité de l’élève et son respect des dispositions du règlement intérieur. Elle prend également en compte sa participation à la vie de l’établissement et aux activités organisées ou reconnues par l’établissement » DÉCRET DU 10-5-2006 JO DU 12-5-2006.

_La note de vie scolaire sera attribuée tous les trimestres aux élèves, de la 6° à la 3°. Une note de vie scolaire, calculée sur la base des notes trimestrielles obtenues en classe de 3°, sera prise en compte dans l’obtention du DNB. Cette note prend en compte :

  • l’assiduité de l’élève
  • son respect des dispositions du règlement intérieur :
  • sa participation à la vie de l’établissement et aux activités organisées ou reconnues par l’établissement.
  • l’obtention de l’attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau et l’obtention de l’attestation de formation aux premiers secours.
    Elle est attribuée par le chef d’établissement sur proposition du professeur principal de la classe et après avis du conseiller principal d’éducation.
    Ce que ne prend pas en compte la note de vie scolaire : (IGEN)
  • l’activité en classe qui est déjà évaluée par l’enseignant,
  • un comportement par ailleurs sanctionné ou puni dans le cadre du règlement intérieur.
    Les textes d’origine. Code de l’Éducation :
  • article L332-6
  • article D332-4-1
  • article D332-17
  • Arrêté du 10 mai 2006 relatif aux conditions d’attribution d’une note de vie scolaire
  • Circulaire n°2006-105 du 23 juin 2006 relative à la note de vie scolaire.

Ainsi la note de vie scolaire pourrait traduire la valorisation de comportements positifs, l’implication des élèves dans les activités en classe, leur engagement dans des activités de clubs, foyer, leur investissement au service des autres dans et hors l’établissement.

Etrange ! Vous avez dit étrange ?

Décision étrange que celle d’instituer une note de vie scolaire ! On peut craindre qu’en surenchérissant sur l’attribution d’une telle note portant sur les comportements, au delà des ambiguïtés que cela comporte, on ne trouble tous les messages que l’institution diffuse pour former et évaluer les élèves par compétences. La Loi c’est la Loi, faisons en sortes que son attribution soit, malgré tout, positive pour la formation des élèves.

Un sens à donner

Quelques aspects, sous forme d’alternatives, des problèmes que pose à toute équipe l’attribution de la note de vie scolaire à chaque élève :

  • 1. Réprimer les attitudes gênantes de certains élèves et outil de revanche OU Projection terminale « raisonnable » du niveau estimatif d’une personne dans un parcours de formation ?
  • 2. Logique de barème sur des entrées juxtaposées OU positionnement croisé sur des critères et des indicateurs définis en commun par les enseignants et les adultes de la vie scolaire et explicités avec les élèves ?
  • 3. Centration sur les procédures d’attribution de points et de calculs pondérés OU anticipation de mises en situations et de modalités en et hors de classe favorables à des expériences positives pour les élèves, évaluables et servant d’appui à reconnaître des seuils de maîtrise ?
  • 4. Pour l’élève, note outil magique de désir / de crainte OU note outil de dialogue et de prise de conscience favorables à penser un parcours d’expériences sociales avec des engagements et des responsabilités assumés ?
  • 5. Évaluer c’est calculer une note à partir d’un barème avec tout l’aléatoire et l’arbitraire irréductibles OU évaluer c’est tout ce qui précède la note alors que noter c’est traduire, pour répondre à la nécessité de la communication sociale, par une valeur numérique, un état de maîtrise ?

Options

  • Éviter le « Sauve qui peut » face à des comportements, des attitudes d’élèves qui nous surprennent : la note de vie scolaire comme instrument de dissuasion serait ridicule et dérisoire.
  • Favoriser le développement de démarches (capacité à faire des choix, à prendre des responsabilités et des engagements dans des actions, des projets) et d’outils qui permettent à l’élève de se situer et de se fixer des objectifs (arbres de connaissances, port folio, entretien individuel…)
  • Développer un climat de confiance en rendant l’élève acteur de la démarche d’évaluation (autoévaluation, co-évaluation), valoriser les progrès.
  • Réfléchir à la progression possible pour un élève de la 6e à la 3e, de manière à être réellement dans des démarches de formation et d’éducation.
  • Interroger ce qui existe dans le fonctionnement du collège qui favorise la prise de responsabilité et d’initiative, l’exercice des choix
  • Faire de l’heure de vie de classe un temps de relecture, d’échange et de dialogue sur cette construction des compétences sociales.
  • Construire des modalités et outils simples d’auto-évaluation, adaptées à chaque niveau ou cycle du collège et un outil de suivi pour croiser les regards des adultes.

    Alertes

  • ne pas en faire un outil comptable des « manquements », des « erreurs », des fautes (ceci relève de l’application du règlement : où le manquement est signifié et sanctionné).
  • ne pas en faire un moyen de pression dans la relation éducative.
  • ne pas réduire la responsabilisation et l’engagement au respect de règles ou à une logique de mise en conformité.
  • ne pas confondre procédures disciplinaires avec « menus » de sanctions avec la recherche démarches éducatives et d’apprentissages visant la construction de compétences sociales.
  • ne pas occulter la nécessaire place de l’élève dans la démarche d’évaluation liée à l’attribution de la note de vie scolaire.

    Enjeux

  • Engager et approfondir une réflexion collective sur l’évaluation des attitudes et ses limites ( regards croisés, évaluation formatrice et place de la note puisque note il doit y avoir !)
  • Construire dans un continuum une cohérence éducative entre tous les personnels (enseignants, personnels d’éducation et de service).
  • Développer dans le collège de véritables occasions, des lieux d’apprentissage / d’exercice de la responsabilité et de l’engagement.
  • Permettre à chaque élève de se positionner et de progresser dans ses compétences sociales

Documents

  • La situation la plus simpliste, hélas, qui existe : Le calcul de la note de vie scolaire est fait par le CPE avec l’aide des éducateurs de la vie scolaire sur la base des observations sur le cahier d’étude et sur le carnet de liaison des élèves. Cette note est proposée au professeur principal qui après avis informel pris auprès des autres enseignants de la classe arrête la NVS de chaque élève et la saisit sur le bulletin avant la sortie des bulletins pour le conseil de classe. Par ce procédé, sur 16 élève d’une classe de troisième d’insertion 11 ont obtenu 0 / 20 en note de vie scolaire. Cela se passe de commentaires.
  • Une procédure très bureaucratique et dont la lourdeur devrait très vite convaincre de son peu d’intérêt :
  • Une situation qui fait plus de place au dialogue avec les élèves mais qui peut se révéler lourde si on attribue trop d’importance à la précision de l’attribution :

P.-S.

au