PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MODALITES DE FONCTIONNEMENT : Trois référents de l’action de l’enseignant de (...) > La démarche PORT FOLIO L’entrée par les compétences dans la formation des (...)

La démarche PORT FOLIO L’entrée par les compétences dans la formation des jeunes

Dernier ajout : 26 janvier 2015.

L’entrée par les compétences
Depuis quatre ans a été expérimentée avec des élève de troisième d’insertion et de quatrième alternance en collège une démarche particulière pour les apprentissages et l’évaluation de leurs acquisitions mathématiques. Cette démarche se fonde sur la mise en priorité de CINQ compétences et sur une organisation des apprentissages et de l’évaluation finalisée sur la maîtrise de ces compétences à un palier donné.
Par compétence nous reprenons la définition de Pierre Gillet
"Construire la formation ; CEPEC ; ESF (Editeur), Collection pédagogies ; 158 pages ; 1997"

  • La compétence est un système de savoirs, savoir-faire, savoir-être produit d’apprentissages nombreux, intériorisés par l’individu et orientés vers une classe de situations sociales : professionnelles ou plus spécifiquement scolaires.
  • La définition claire de la compétence permet de sélectionner les connaissances en fonction de la situation à laquelle elle s’applique.
  • La compétence a un caractère global et est terminale d’un cycle : elle mobilise des capacités cognitives, affectives (attitudes), psychomotrices (habiletés).
  • La compétence est évaluable.

- Le classeur des réussites
Pour les élèves la démarche se concrétise en fournissant des réussites sur chaque compétence à un palier donné, réussites qui donnent lieu à un positionnement par chaque élève. Chaque travail dont la réussite est qualifiée est rangé par l’élève dans son classeur des réussites, dans la chemise de la compétence correspondante. Pour les travaux dont la production n’est pas un écrit sur papier, c’est l’attestation de réussite qui est collectée. Le support de cette collecte est un classeur cartonné à élastiques avec cinq sous chemises une par compétences.

Du classeur des réussites à une plateforme numérique
Avec la mise en place de cette plateforme, nous voulons améliorer le caractère "tenable" et "durable" de la démarche qui avec support le seul "classeur des réussites" peut être vécue comme lourde et donc difficilement généralisable. Un deuxième but, qui n’est pas le moindre, est une implication plus dynamique et stimulante des élèves dans leur évaluation ; en effet les possibilités qu’offre une plateforme numérique mais aussi l’interactivité qu’elle permet sont propice à concevoir des protocoles et des procédures qui engagent et responsabilisent les élèves dans le suivi de leurs apprentissages et de leurs acquisition. De tels protocoles sont à "inventer" pour être réalistes avec notamment des élèves qui ont pris le parti d’attendre peu de l’école et qui manifestent des difficultés d’expression à l’écrit.