PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MATHEMATIQUES ET SOCLE COMMUN > SOCLE COMPETENCE 1 : Maîtrise de la langue Outils repères pour travailler sur (...) > Ca peut être quoi ECRIRE en mathématiques ?

Ca peut être quoi ECRIRE en mathématiques ?

De la nécessité de préciser des formulation très générales

jeudi 16 septembre 2010, par Alfred Bartolucci


COMPÉTENCE 1 : La maîtrise de la langue française

Faisceau, palette de situations significatives pour ECRIRE en mathématiques

Rédiger un texte cohérent adapté à des destinataires ; Garder une trace, représenter, schématiser. -* Rédiger en une à deux phrases la réponse à une question : construction de chaque phrase, orthographe, syntaxe, ponctuation, vocabulaire adapté, pertinence par rapport à la demande.

  • Rédiger une courte synthèse sur transparent ou sur affiche rendant compte du résultat d’une recherche.
  • Relire une production écrite personnelle, repérer divers aspects de contenu qui pourraient être améliorés, expliciter en quoi devraient consister ces améliorations puis les réaliser.
  • Relire un texte personnel dans le but de repérer des erreurs orthographiques ou grammaticales référées à des règles données, puis les corriger.
  • A la suite d’un travail individuel ou de groupe, rédiger un texte cohérent adapté à des destinataires. pour communiquer les étapes d’une recherche, la démarche stabilisée.
  • La trace du traitement d’une activité étant fournie (« brouillon »), reprendre cette trace pour rédiger la solution de l’activité respectant les critères des attentes en mathématiques, ceux de la mise en page et de la ponctuation et ceux liés à la syntaxe, la grammaire et l’orthographe.
  • Rédiger à la manière d’un « papier » pour une revue scientifique un compte rendu relatif à une expérience énigmatique en maths ou à un paradoxe. En plus des critères de qualité habituels d’un texte on vise un effet d’accroche et d’interpellation du lecteur qui n’est pas forcément porté à se questionner à propos de mathématiques.
  • Communiquer la justification d’une affirmation en organisant la présentation des arguments par le biais de la mise en forme (deux points, tirets, paragraphes, …).
  • Produire un compte rendu écrit de visite ou de recherche sur un thème (3 à 5 pages) avec des documents joints et des illustrations (texte préparatoire pour un exposé).
  • Assurer en continu la trace « mémoire » d’un travail collectif, lisible et réutilisable pour rendre compte des phases du travail collectif et de leur contenu.
  • Rendre par un schéma des étapes d’une démarche en respectant la chronologie / l’organisation des diverses phases ou étapes (programme de construction, phases d’une démonstration, description d’algorithme, ….
  • Rendre par un texte (forme plus ou moins synthétique) des étapes d’une démarche en respectant la chronologie / l’organisation des diverses phases ou étapes (programme de construction, phases d’une démonstration, description d’algorithme, ….
  • Traduire graphiquement un phénomène présenté par la donnée d’un tableau de valeurs ou par des informations fournies dans un texte.
  • Traduire par des constructions aux instruments d’usage habituel ou par des figures à main levée codées des configures géométriques données (texte, figure, …).
  • Sur la base d’une description lue ou entendue ou bien d’observations représenter à main levée une situation de localisation relative (plan) ou un solide (espace).
  • Mettre en forme à l’aide d’un logiciel (Word, Excel, Power Point) des informations (textes, tableaux, graphiques) en exploitant les possibilités spécifiques de l’outil pour une communication de qualité et pertinente.
  • Représenter sur un thème ou une période une présentation synthétique / schématique des repères de savoirs et savoir-faire (Pompe, antisèche).

Portfolio