PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MATHEMATIQUES ET SOCLE COMMUN > SOCLE COMPETENCE 1 : Maîtrise de la langue Outils repères pour travailler sur (...) > Ca peut être quoi LIRE en mathématiques ?

Ca peut être quoi LIRE en mathématiques ?

De la nécessité de préciser des formulation très générales

mercredi 22 septembre 2010, par Alfred Bartolucci


COMPÉTENCE 1 : La maîtrise de la langue française

Faisceau, palette de situations significatives pour LIRE en mathématiques

Dégager les idées essentielles d’un texte (énoncé, correction rédigée, article documentaire).

  • Après lecture d’une correction de problème rédigée (une dizaine de lignes) comportant des phrases de présentation, des justifications, des traitements (calculs, tracés …), l’élève reformule l’énoncé de la consigne : données et demande(s).
  • sur l’année en cours ou non, l’élève choisit, pour chaque énoncé, parmi 3 ou 4 possibilités, le titre du chapitre auquel il se réfère principalement. Il fait cela sur la base de l’analyse de chaque énoncé sans traiter l’activité et en justifiant le choix.
  • Extraire d’un document (pouvant comporter du texte, tableau, graphique, formule, figure, schéma, …) les informations explicites en réponse à une question précises.
  • Lire une consigne simple, une figure géométrique, une expression algébrique ou numérique, une représentation graphique … et la reformuler avec ses propres mots afin qu’un auditoire en saisisse le sens.
  • Après lecture d’un article documentaire court (une page maximum), reformuler le thème de l’article, les idées développées, le plan suivi (article sur l’histoire des maths, présentation d’un paradoxe, phénomène scientifique, …).
  • Repérer sur une double page, dans le chapitre d’un manuel les grandes parties : partie qui explique, partie qui justifie, partie qui exprime ce qui est à savoir dire, partie qui décrit comment faire, partie qui demande de faire
  • Lire en autonomie une consigne, s’engager et effectuer la tâche demandée en tenant compte des contraintes de l’activité et des exigences spécifiques aux mathématiques.
  • présélectionnés, consulter diverses pages Web, rechercher, repérer, prélever des informations, justifier du contrôle de leur validité, les croiser et les confronter en vue de concevoir et construire une réponse à la question donnée.
  • Rendre compte à oral ou à écrit de la compréhension de la solution rédigée de problèmes qu’on ne serait pas en mesure de résoudre en autonomie (exemple démonstrations à structure non linaire : plusieurs branches de chaînons).
  • Reformuler un énoncé en explicitant les savoirs en jeu, la démarche de traitement, les vigilances à marquer, les tâches à accomplir, la forme de ce à quoi on doit aboutir.
  • Identifier, reformuler et commenter le point de vue développé dans un article ou un texte scientifique historique (analyse critique d’articles de presse [statistiques, déductions], repérages de conceptions dépassées dans des textes anciens).