PRATIQUE MATH

Accueil du site > APPROCHE PAR COMPETENCE ET SOCLE COMMUN > MATHEMATIQUES ET SOCLE COMMUN > A propos d’Evaluation

A propos d’Evaluation

mercredi 15 avril 2015, par Alfred Bartolucci


Qu’entend-on par évaluer ?

  • Dire ce que ça vaut, où on se situe, l’écart à la norme.
  • Repérer ce qui est réussi, ce qui l’est moins, identifier ce qui est à améliorer, les obstacles à franchir, analyser, expliciter les démarches suivies, dégages des pistes de travail personnalisées
  • Dire ce que l’on sait faire, jusqu’où on sait faire, les conditions dans les conditions où on sait faire.

L’évaluation diagnostique

On lui attribue la fonction de situer le déjà là : les pré-requis des élèves tant sur le plan des connaissances que des savoir-faire. C’est sur cette base que l’enseignant est sensé proposer une remédiation adaptée aux manques de certains élèves. Cette façon de voir est utile mais, si on s’y limitait serait réductrice.
Les visées de l’évaluation diagnostique sont bien plus que de faire l’état sur le déjà là !

  • Chez les élèves, la priorité au cours de ce temps est d’activer des prises de conscience sur « l’état de leurs savoirs » mais aussi de leur permettre de rappeler en mémoire divers pré-acquis qu’ils croyaient « perdus » ou dont ils ignoraient l’existence. Chacun, en réactivant ses réseaux de savoirs en mémoire, peut pointer ses besoins et ses potentialités particulières dont il tiendra compte pendant les apprentissages (centration sur ses besoins, travail au plus prés de ses potentialités).
  • Chez l’enseignant, la gestion de ce temps, avec des verbalisations, des confrontations, des explicitations au niveau collectif, lui permet de disposer d’informations pour organiser sa progression au plus près du potentiel de développement de son groupe classe. Mais également d’engager une dynamique favorable à la poursuite des apprentissages.

L’évaluation formative

L’évaluation formative consiste à repérer pendant les divers temps d’une séquence, des informations qui indiquent comment se passent les apprentissages, quelles sont les facilités ou les difficultés rencontrées par chaque élève. Elle a pour but

  • de faire prendre conscience à chaque élève les étapes qu’il a suivies, les obstacles qu’il a franchis et comment il les a franchis, et dans le processus d’apprentissage les difficultés qui subsistent
  • d’informer le maître sur les états d’avancements de ses élèves, sur les besoins qui sont à prendre en compte, sur comment se déroule son dispositif pédagogique et quelles sont les améliorations et aménagements à apporter.

L’évaluation formative à une fonction de régulation tout au long du processus d’apprentissage. C’est sur la base des renseignements qu’elle fournit ou des prises de conscience qu’elle permet que s’origine l’essentiel de la différenciation de l’action pédagogique. Les modalités de mise en œuvre sont essentielles pour que cette fonction s’exerce de façon intégrée au dispositif d’apprentissage.

L’évaluation sommative


Elle prétend, en contrôlant des performances d’apprentissage, de rendre compte des résultats de l’enseignement. En se référant à un programme d’enseignement elle est sensée attester les compétences acquises. Dans les faits, il n’y a que peu d’explicitation des compétences évaluées dans les diverses épreuves. Celles-ci sont surtout orientées vers la production de performances traduites par une note de 0 à 20. La coutume scolaire et la commodité font que la synthèse de l’évaluation sommative se limite à des calculs arithmétiques de moyennes éventuellement coefficientées sans référence aux compétences signalées comme attendues dans les programmes.